Retour sélection
La critique Weegee
The Critic, November 22, 1942 [La Critique, 22 novembre 1942] © International Center of Photography. Collection Friedsam.

jeudi 21 mars, 2024

Comment critiquer la société du Spectacle sans en devenir complice ?

[La Place des images #2] - Jeudi 21 mars à 19h

Comment critiquer la Société du Spectacle sans en devenir complice ?

Rencontre Avec Valérie Belin, Maxime Boidy, Isabelle Bonnet, Antoine d’Agata et Emmanuel Guy.
Jeudi 21 mars 2024 à 19h

En vendant à la presse américaine ses photographies de scènes de crimes, d’incendies et autres accidents et, plus tard dans sa carrière, ses caricatures de célébrités, Weegee participe, tout au long de sa vie, de l’essor des tabloïds, du voyeurisme et du star-system américain, autant qu’il en fait la satire. Cette économie des images qui naît au début du XXe siècle avec l’avènement des moyens de communication de masse mènera Guy Debord à écrire, peu de temps avant la mort de Weegee, La Société du Spectacle, essai dans lequel il décrie les sociétés occidentales saturées d’images et aliénées aux apparences. Il critique le Spectacle comme rapport médiatisé par les images, qui s’est immiscé dans toutes les sphères de la vie sociale et politique.
À l’heure de l’élection de stars du petit écran à la présidence, d’Instagram et ses 95 millions de photos et vidéos publiées chaque jour, de l’explosion des métiers de la communication et des relations publiques et de l’engouement inégalé pour les séries « true crime », les observations de Debord sont plus que jamais d’actualité.
Au croisement d’enjeux artistiques et politiques, Valérie Belin, Maxime Boidy, Isabelle Bonnet, Antoine D’Agata et Emmanuel Guy discuteront du pouvoir critique des images contre la société du spectacle, de ce qui reste de la portée subversive de la photographie, assujettie aux logiques marchandes. N’est-elle vouée qu’à être l’adjuvant du Spectacle et le spectateur son consommateur passif ? Comment critiquer la société du Spectacle sans en devenir complice ? Quelle place pour les images, contre le spectacle ?

Événement en français.
Entrée payante sur achat d’un billet en ligne.
Événement filmé.

Intervenants

Valérie Belin est une artiste plasticienne française. Ses séries photographiques— « Cars » (1998), « Bodybuilders » (1999), « Mannequins » (2003), « Michael Jackson » (2003), pour n’en citer que quelques-unes—interrogent, en mettant en tension l’animé et l’inanimé, l’original et l’imitation, l’individuel et le standardisé, la soumission des corps aux images. Son travail a fait l’objet d’expositions dans le monde entier (récemment au Victoria & Albert Museum de Londres, aux Rencontres de la Photographie d’Arles, au Musée national de Chengdu en Chine…) et a rejoint les collections d’un grand nombre de fonds particuliers et publics et de musées nationaux et internationaux. Lauréate du Prix Pictet en 2015, elle est nommée commandeure de l’ordre des Arts et des Lettres en 2022 et élue membre de l’Académie des Beaux-Arts en 2024.

Maxime Boidy est maître de conférences en études visuelles à l’université Gustave Eiffel, membre du laboratoire LISAA (EA 4120). Ses recherches portent principalement sur l’histoire intellectuelle des savoirs visuels et l’iconographie politique. Il a récemment publié La Société n’existe pas. Images de la guerre civile sous Margaret Thatcher (Même pas l’hiver, 2022)

Isabelle Bonnet a travaillé de nombreuses années dans la photographie de mode avant de reprendre ses études universitaires en histoire de l’art et de soutenir une thèse sur les imaginaires sociaux de la scène de crime. Elle a été commissaire de l’exposition Home Sweet Home, 1970- 2018 : la maison britannique, une histoire politique aux Rencontres d’Arles en 2019 et en 2023, et co-commissaire de l’exposition Casa Susanna aux Rencontres d’Arles / Art Gallery of Ontario (Toronto). Elle a participé à plusieurs ouvrages dont, notamment, Mauvais Genre, Les travestis à travers un siècle de photographie amateur (Textuel, 2026) et le catalogue de l’exposition Weegee, Autopsie du Spectacle (Textuel, 2024).

Antoine d’Agata est photographe, cinéaste et membre de l’agence Magnum Photos. Il a étudié à l’ICP (New York) auprès de Nan Goldin et Larry Clark et a notamment remporté le Prix Niépce (2001) et le Prix du livre d’auteur des Rencontres d’Arles (2013). Son travail peut être lu comme une exploration de la violence contemporaine (qu’elle soit économique et politique, physique ou sexuelle). À ce jour, il a publié une cinquantaine d’ouvrages. Son travail est représenté par la Galerie des filles du Calvaire à Paris, la Magnum Gallery à Londres, la MEM Gallery à Tokyo, la Kahmann Gallery à Amsterdam et la Carles Tache Gallery à Barcelone. Il a fait l’objet de multiples expositions personnelles et a intégré un grand nombre collections publiques et privées à travers le monde.

Emmanuel Guy est enseignant, commissaire d’exposition et historien de l’art et de la littérature. Ses recherches sur Guy Debord et l’Internationale situationniste ont donné lieu à des expositions, dont Guy Debord. Un art de la guerre, à la Bibliothèque nationale de France en 2013, ainsi qu’à diverses publications dont Lire Debord, paru chez L’Échappée en 2016, et Le Jeu de la guerre de Guy Debord. L’émancipation comme projet aux Éditions B42 en 2020. Il est membre du collectif de production et d’exposition Treize à Paris. Il est actuellement enseignant en lycée à Saint-Denis.

La Place des images

La Place des images est un format d’événement inauguré en 2023, qui prend la forme d’une conversation libre et ouverte au public et a pour objet de parcourir, le temps d’une soirée, un vaste horizon photographique et d’en explorer collectivement les ramifications.

jeudi 16 mai, 2024

Le Feuilletage

Le Feuilletage #5 | Rahim Fortune

Rencontre avec Rahim Fortune autour de l’ouvrage Hardtack (Loose Joints, 2024). Jeudi 16 mai à 19h De la farine, de l’eau…

La critique Weegee

jeudi 21 mars, 2024

La place des images

Comment critiquer la société du Spectacle sans en devenir complice ?

Rencontre Avec Valérie Belin, Maxime Boidy, Isabelle Bonnet, Antoine d’Agata et Emmanuel Guy. Jeudi 21 mars 2024 à 19h En…

mercredi 13 mars, 2024

Visites commentées

Visite avec le commissaire des expositions

Clément Chéroux, directeur de la Fondation Henri Cartier-Bresson et commissaire des expositions Weegee – Autopsie du Spectacle et Alessandra Sanguinetti…

samedi 3 février, 2024

Visites commentées

Visites commentées

La Fondation Henri Cartier-Bresson vous propose de découvrir les exposition Weegee – Autopsie du Spectacle et Alessandra Sanguinetti – Les…

jeudi 1 février, 2024

Le Feuilletage

Le Feuilletage #4 | Alessandra Sanguinetti, Guillermina Aranciaga et Belinda Stutz

Rencontre avec Alessandra Sanguinetti, Guillermina Aranciaga et Belinda Stutz autour des ouvrages The Adventures of Guille and Belinda and The…

jeudi 7 décembre, 2023

La place des images

Photo & vélo : une histoire croisée

En marge de l’exposition Bike Trip, USA, 1939 consacrée à l’extraordinaire traversée des États-Unis qu’a effectuée Ruth Orkin à vélo…

jeudi 9 novembre, 2023

Le Feuilletage

Le Feuilletage #3 | Raymond Meeks et George Weld

À l’occasion de Paris Photo et en préambule à l’exposition monographique qui se tiendra fin 2024 à la Fondation Henri…

jeudi 9 novembre, 2023

Visites commentées

Visite de l’exposition Men Untitled avec Carolyn Drake

La Fondation Henri Cartier-Bresson propose de découvrir l’exposition Men Untitled avec Carolyn Drake jeudi 9 novembre à 18h. Visite menée…